top of page

Les tests de QI

Les tests de QI

 

Si de tout temps, l’homme a tenté de mesurer l’intelligence, les tests psychométriques ont été inventés en 1904 par Binet, responsable d’une commission ministérielle sur la prise en charge des enfants intellectuellement déficients.

Le QI a été inventé en 1912 par Stern en faisant le quotient entre le score obtenu par un enfant à l’échelle d’intelligence de Binet et la moyenne des résultats des enfants du même âge. Le QI servait alors à mesurer l’âge mental de l’enfant.

Pendant la Première Guerre mondiale, l’Association américaine de psychologie offre ses services pour contribuer à l’effort de guerre. Elle fournira à l’armée la première grande batterie collective d’intelligence. A la fin de la guerre, 1.7 million de recrues aura passé ces épreuves.

Des années 20 aux années 60, la création et l’application de nouveaux tests d’intelligence sont en plein essor. Dès 1939, Wechsler propose une alternative au Binet-Simon afin d’en permettre un traitement statistique. C’est ce test (révisé à plusieurs reprises) qui reste, aujourd’hui, l’un des plus utilisés.

 

Lisez l'interview de Jeanne Siaud-Facchin dans "La Recherche" de décembre 2004 : « Un QI élevé peut cacher une fragilité ».

David Wechsler (1896, Lespedi, Roumanie - 1981, New York), psychologue et concepteur des tests suivants :

WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale) : Echelle de Wechsler (test de QI) pour adultes de 16 à 89 ans.

WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children) : Echelle de Wechsler (test de QI) pour enfants et adolescents de 6 ans à 16 ans 11 mois.

WPPSI (Wechsler Preschool and Primary Scale of Intelligence) : Echelle de Wechsler (test de QI) pour enfants d'âge préscolaire : 2 ans et demi à 6 ans 9 mois.

Image Under construction.jpg

Evaluation qualitative

bottom of page